Les arbres

Quel figuier pour planter en pot ou au jardin

Encore appelé le Ficus carica, le figuier est un arbre originaire de la Syrie et de l’Afghanistan. Il se prête bien à la culture en bac, au jardin mais également sur une terrasse ou un balcon. Nécessitant peu d’entretien, le figuier se produit régulièrement mais pour cela il faut bien choisir la variété. Bifère, unifère, laquelle des deux convient à votre lieu d’habitation et le climat de votre région ? C’est quoi un figuier unifère et bifère ? Pourquoi un figuier en pot ? Pour avoir des réponses face à ces différentes interrogations, nous vous invitons continuer votre lecture. 

Bifère ou unifère : laquelle choisir en fonction de votre résidence

Contrairement à plusieurs autres fruitiers comme le cerisier par exemple, le figuier peut se produire plus d’une fois l’an. 

C’est quoi un figuier unifère

Le figuier unifère est un arbre qui produits des figues de différentes couleurs (violettes, vertes ou rouges) une seule fois par an. La récolte de cette espèce débute généralement en aout et peut aller jusqu’en octobre selon les espèces.

A cause de floraison relativement tardive, le figuier unifère n’est pas à privilégier dans tous les zones. Seul dans les endroits où l’hiver peut être rigoureux et où les gelées de mois d’avril et mai sont fréquentes. Parmi les variétés auto fertiles qui existent les plus connues sont notamment : 

. La variété autofertile appelée la ronde de Bordeaux : Cette variété est très précoce et sa récolte se fait notamment dès le début du mois d’août au sud de la France et dans les autres régions à la fin du même mois. La ronde de Bordeaux résiste au maladie et au froid mais à cause de son développement important, c’est une variété est réservée aux grands jardins. 

. La Pastilière : cette variété autofertile est parfaite pour les petits jardins ou la culture en bac sur le jardin. Il produit abondement de fruits de couleur bleu-noir foncé. 

. La Noire de Barbentane :  Résistante à l’humidité, la Noire de Barbentane se développe assez et ressemble beaucoup à la Bourjassote noire. 

C’est quoi un figuier bifère

Contrairement au figuier unifère, le bifère est un figuier qui produit plus d’une récolte dans l’année. La toute première figue appelée figue fleur apparait tôt et sa récolte se fait en juillet. Quant à la seconde figue, sa production intervient au sortir de l’été. Donc de mi-septembre jusqu’au début novembre selon la variété. 

A cause de sa floraison plus précoce, le bifère est adapté aux régions ou les gelées tardives ne sont pas l’habitude et à l’hiver plutôt doux. Principalement, il s’agit de la moitié sud du pays. 

Il existe plusieurs variétés de figuier bifère, mais les plus connues sont : Brown Turkey, Goutte d’or ou encore Madeleine des deux saisons. 

Planter un figuier en pot sur son balcon ou sur sa terrasse 

Il est tout à fait possible de faire la culture d’un figuier en pot. Mais le plus important est pouvoir sélectionner des variétés adaptées. Et donc pour ne pas se tromper, il convient de prendre en compte plusieurs critères : 

. Autofertile : Sachez que ce ne sont pas tous les fruitiers qui sont autofertiles. Ainsi, il convient de vous assurer que la variété choisie n’a pas forcément besoin d’une autre congénère avant de produire des fruits.  

. Développement limité : Pour faire la culture d’un figuier en pot, il est essentiel de choisir un figuier de faible vigueur. Au cas contraire, il ne supportera pas d’être en bac et il peut vous amener à faire trop de travail. Par exemple le tailler chaque fois que possible. 

. Prendre soin de sa terre : si vous décidez de cultiver un figuier en pot, vous devez prendre soin de la terre. Par exemple, il est nécessaire de protéger la terre à l’aide d’un paillage. Ce n’est pas out, vous devez aussi l’amender au plus deux fois par an à l’aide d’engrais bio adaptés.

Comment planter et entretenir un figuier en pot

Pour permettre au figuier de bien accroitre, il convient savoir comment le planter. Car ce dernier ne doit pas être fait n’importe comment. Pour cela, si vous comptez faire une culture, choisissez un bac ou pot qui mesure au moins 50 cm de profondeur et de diamètre. Car pour son bon développement, le figuier a besoin d’espace. Par la suite, il faut faire des trous dans le fond du pot. Cela permet de drainer l’eau afin d’éviter tout excès d’humidité au figuier. Après quoi, mélanger 1/3 de terreau, 1/3 de terre de jardin et 1/3 de sable à l’intérieur du pot. 

Pour finir, il faut mettre la pousse en terre jusqu’à ce qu’elle ne colle. Toutefois, vous devez éviter que la terre au fond du bac soit compacte afin que la racine se développe bien. Une fois planter, il faut l’arroser abondement mais cela doit se faire de manière espacé. 

Après avoir planter le figuier, il convient de l’entretenir. Pour cela, il faut le tailler au début de chaque printemps pour favoriser son embranchement. Il vous faudra juste couper les jeunes branches avec des ongles. 

Durant le mois d’avril (moment idéal pour la taille), veillez à ajouter des engrais pour le fruitier ensuite au mois de juin ou juillet. Si le figuier en pot est placé à l’extérieur en hiver, vous devez nécessairement le couvrir dans un voile d’hivernage avec le pot. Car le figuier ne supporte pas les grands froids. 

Un figuier en pot : pourquoi

Lorsque le figuier est en pot, son feuillage dense de couleur vert décore votre intérieur, votre terrasse ou votre balcon. De plus, ses fruits ajoutent également du charme à votre pièce. 

Un autre avantage est que le figuier est facile à cultiver et a une durée de vie extrêmement longue. Cette dernière peut atteindre les 300 ans. Il ne nécessite pas trop de travaux comme tant d’autres arbres. Il a juste besoin de peu de soin et résiste bien à la maladie. 

Pour la protection de l’environnement ,il est de plus en plus recommandé de replanter tout type d’arbre afin de réguler l’écosystème et par ricochet sur le climat.

Leave a Comment